Motion adoptée par la majorité des membres présents à l’assemblée générale de l’Institut de recherche en musicologie (IReMus) – 22 janvier 2020

Les membres statutaires et associés, titulaires et non-titulaires, doctorantes et doctorants de l’Institut de recherche en musicologie (IReMus, UMR 8223 du CNRS, Sorbonne Université, Ministère de la Culture, Bibliothèque nationale de France) présents à leur assemblée générale annuelle le mercredi 22 janvier 2020, tiennent à manifester leurs vives inquiétudes par rapport aux orientations qui s’expriment dans les trois rapports remis à Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en vue du projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (« Financement de la recherche », « Attractivité des emplois et des carrières », « Recherche partenariale et innovation »), concernant notamment :

- la limitation drastique de la liberté de la recherche (généralisation du financement par projets ; marginalisation de la recherche fondamentale au profit d’orientations déterminées au niveau ministériel ; risques inhérents au déploiement d’une science d’État) ;
- l’affaiblissement des instances nationales de qualification, de recrutement et de suivi des carrières des enseignants-chercheurs (disparition du CNU, risque accru de recrutements arbitraires, inégalités dans les promotions, etc.) ;
- l’amplification de la contractualisation et de la précarisation dans l’ESR (tenure tracks, CDI de projets, etc.) et des personnels BIATSS et ITA ;
- la remise en cause radicale du statut d’enseignant-chercheur (disparition de la clause d’accord pour la modulation du service ; disparition de la référence aux 192h équivalent TD et donc du paiement des heures complémentaires ; recours massif à des enseignant.e.s non chercheur.se.s et/ou précaires) ;
- la mise en danger, sinon la disparition programmée, du corps des maître.sse.s de conférences au bénéfice de tenure tracks, carrière soumise à une évaluation permanente et à des impératifs de productivité quantitative, peu favorables à une recherche libre et ambitieuse ;
- la mise en concurrence des personnels au sein des unités de recherche et des départements (primes à la performance, inégalités de traitement, modulation des services d’enseignement selon une logique d’économies collectives, et sans reconnaissance des spécificités de l’enseignement et des innovations pédagogiques).

La mise en application des préconisations énoncées dans les trois rapports aggraverait à la fois nos conditions de travail (enseignement, administration, recherche) et celles de nos étudiant.e.s ainsi que des personnels administratifs. Plus encore, elle aurait l’effet inverse de celui qui est officiellement recherché, en réduisant la qualité et de l’enseignement et de la recherche, en alourdissant encore davantage, comme si cela était possible de le faire, la charge administrative des enseignantes chercheuses et enseignants-chercheurs.

Pour toutes ces raisons, les membres statutaires et associés, titulaires et non-titulaires, doctorantes et doctorants de l’Institut de recherche en musicologie présents s’opposent aux propositions des rapports pour une loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR) et en demandent le retrait. Ils refusent d’être soumis à des modèles qui sont par leur nature mêmes contraires à la créativité de la recherche fondamentale comme appliquée, telle qu’elle est menée en France et qui fait sa qualité et sa distinction dans le monde scientifique international.

Motion adoptée à la majorité des membres présents :
61 votes exprimés, 42 voix pour, 11 contre, 8 bulletins blancs.
 


Tutelles

Nous contacter

Institut de recherche en Musicologie (IReMus)
2, rue de Louvois 75002 Paris
Secrétariat : +33 1 49 26 09 97
par courriel

Sorbonne Université
Centre Univ. Clignancourt
salle 524 (informatique), bureau 531 (direction)

2, rue Francis de Croisset 75018 PARIS
Tél : +33 1 53 09 56 00

Centre Sorbonne
Salle Pirro
1, rue Victor Cousin 75005 PARIS
Tél : +33 1 40 46 22 11

Maison de la recherche
Salle 312 et 313
28, rue Serpente 75006 PARIS
Tél : +33 1 53 10 57 00

Connexion utilisateur